Témoignage : 3 ans de souffrance à cause du harcèlement

0

Le harcèlement peut provoquer des traumatismes, des idées noires, des pertes de confiance, de l’isolement et j’en passe !

Parlons d’une personne, qui a voulu rester anonyme dans le but d’éviter la compassion et la pitié de ses proches ainsi que de son entourage.

« J’avais 9 ans lorsque ça a commencé » rapporte notre témoin, elle raconte avoir été harcelée après le départ d’un camarade de classe qui était « le leader » de sa classe que tout le monde suivait.

« Ça a commencé par des rejets, des moqueries et j’en passe. C’était répétitif et je ne pense pas qu’à 9 ans, on se dit que quelque chose ne va pas, qu’il faut en parler. » Cette personne nous raconte que l’ensemble de ses camarades de classes s’étaient ‘’ligués’’ contre elle, ainsi que certains de ses professeurs laissaient passer ces incidents malgré plusieurs plaintes faites par ses parents. Bien qu’elle ne supportait pas ces injures faites à longueur de journée, ayant peur des représailles, elle préférait garder le silence. « À 11 ans, j’en venais à manquer des cours tellement que j’avais peur des élèves, des professeurs. J’ai dû manquer au moins un mois et demi de cours en dernière année de primaire et mes parents étaient d’accord. »

Parfois, il lui arrivait que son ami(e) proche l’intègre dans la classe mais cela ne durait jamais longtemps et tout reprenait.

« J’avais pour seuls amis mes frères et sœurs ainsi que ma professeur de guitare, les courts instants que je passais avec eux me faisaient oublier le pseudo-enfer que je vivais tous les jours à l’école mais cela aussi ne durait jamais »

Mais elle avait le soutien d’un de ses professeurs. « Ce professeur avait été le seul à comprendre à quel point je souffrais, c’était le seul qui m’avait souhaité un joyeux anniversaire au lieu de m’insulter, le seul qui me soutenait et qui n’hésitait pas à “engueuler” les élèves qui me voulaient du mal. Grâce à lui, l’année avait été moins dure à supporter que prévu. »

Notre témoin raconte qu’un mois seulement avant la fin des cours, les élèves demandaient son pardon mais elle n’acceptait jamais car elle avait bien trop souffert et qu’il était trop tard pour demander quelque chose qu’il aurait fallu demander 2 ans auparavant.

« Après 3 ans de souffrance répétée, il m’a fallu pas mal de temps avant de reprendre confiance en moi. Le harcèlement que j’ai subi m’a mis une certaine pression, ça a provoqué chez moi  une peur de l’autre assez extrême. J’ai appris tout de même à faire un effort et “socialiser” même avec un peu de mal. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai été harcelé, je suppose que c’est à la tête du client, qu’ils se disent “cette personne là est une bonne proie”. Pour ce qui est de la cause, je n’en ai aucune idée. Tout dépend de la personne. »

Voici le témoignage d’un élève du lycée Descartes en rapport avec le harcèlement.

Vous devez en parlez ! En faisant rien, vous prenez le risque de mettre vos vie en danger.

N’hésitez pas à contacter l’atelier “lutte contre le harcèlement” ainsi que d’aller voir Madame de la Gironière (CPE des 3èmes et des 2ndes)

Lina Brodard

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire