Essai poétique sur l’Égalité

0

Les jours passent sans que nous fissions un pas

Les feuilles tombent sans que nous évoluions 

Les gens meurent, des femmes, des hommes, des enfants

Et en vain, ils mourront, malheureusement

Les arbres fleurissent, les Hommes ricanent 

Les eaux se salissent, leurs sourires se fanent 

Plus les jours passent, plus le monde s’efface 

Mais nous pouvons reconstruire, ce que nous avons détruit 

En se serrant les coudes, et en se donnant la main

Je veux voir des mains noires, blanches, ridées, douces, rugueuses, moites et dures.

Combien de fois faudra-t-il le répéter ?

Pensez-vous que l’on discrimine des personnes parce que leur peau est noire ou à cause de leur religion ?

Ce n’est pas la vraie raison, cette raison étant la Haine 

Ce poison qui brûle inconsciemment dans les cœurs et les esprits.

Alors que chacun accepte l’autre 

Que chacun voie le meilleur en l’autre 

Que chacun traite autrui comme son égal.

Et que l’Égalité éblouisse l’Humanité !

Abla BENZZOUBEIR 2*11

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire