Rhinoféroce21

Interview du Journal Carte Diem par  Leila Brodard , élève de terminale 4 , rédactrice pour le journal du lycée Descartes de Rabat, à l’occasion de l’événement : “ La semaine des lycées français du monde “

Carte Diem : L’ACAD , l’ Association des Arts du lycée Descartes de Rabat , a apporté  sa contribution à l’événement “La Semaine des  lycées français du monde, dont le thème était cette année :   “Citoyen , citoyenne : relever les défis du  monde de demain “ .

Est-ce  un  événement devenu désormais incontournable ? 

Acad : Oui,  malgré la crise sans précédent que nous traversons , il était important pour nous de dire que la vie continue en dépit de  tout et que le théâtre et les arts sont encore vivants. 

Depuis plusieurs années, cette “Semaine des Lycées Français du Monde “ constitue un moment fort pour notre association et nous ne manquons jamais d’y développer  pleinement notre créativité !

Carte diem  : Pourquoi avoir choisi la pièce d’Eugène  Ionesco Rhinocéros et l’avoir transformée en “Rhinoféroce 21”  ?

Acad : L’année dernière,  nous avions joué Les Fables de la Fontaine, cette année nous étions dans une autre ambiance .

 C’est une pièce que j’avais choisi d’étudier en classe avec mes élèves car elle raconte des événements graves mais de manière complètement absurde en apparence.

La montée du  totalitarisme dont parle la pièce est un thème universel et intemporel.

Réfléchir à la mise en scène de ce texte avec le  groupe de l’option théâtre nous semblait donc tout à fait opportun .

Comment allions -nous le représenter ? Lui donner vie ?

Pour le titre, nous avions tout d’abord pensé à “ Rhinocérite21” et Monsieur Rico après avoir lu notre réécriture nous a proposé “ Rhinoféroce21”: nous avons tout de suite validé cette idée ! 

Car oui , le monde peut être féroce !

Carpe Diem : Cela n’a pas été trop difficile à monter malgré les perturbations , le distanciel , etc ?

Acad : Non,  pas du tout ,  car le groupe se connaît depuis la seconde, il est très  soudé et  solidaire. L’envie de faire quelque chose ensemble était  forte car nous  avions tous besoin d’exprimer nos émotions , nos sentiments , nos angoisses par  rapport à ce que nous traversions depuis plusieurs mois.

Nous étions  frustrés de ne plus pouvoir faire nos répétitions et de ne plus pouvoir créer nos spectacles .

Alors, nous  avons imaginé d’autres voies possibles  pour d’autres mises en voix réelles…

L’ensemble du groupe a apporté avec courage et détermination une   contribution sans faille afin que ce projet se réalise.

Les élèves des autres options et spécialités  se sont aussi beaucoup  investis pour produire des oeuvres de qualité.

Carte Diem : Comment avez -vous procédé ? 

Acad : Pendant des mois, nous avons  décortiqué le texte  et  le contexte , avec des mises en abyme philosophiques, historiques , géo-politiques, sociologiques puis il y a eu la phase de réécriture car les classiques ont besoin de quelques aménagements pour être compris  par le plus grand nombre . 

Comme nous ne pouvions pas nous rencontrer comme d’habitude sur une scène , en raisons des restrictions sanitaires , nous avons imaginé un autre moyen pour que la pièce prenne forme et vie. 

Nous avons enregistré nos voix , en recommençant inlassablement car parfois les mots ne sonnaient pas comme nous le voulions.

Enfin , nous avons fait intervenir un ingénieur du son qui a su capter notre ambiance , nos désirs de mise en son ,  sur ce que nous voulions exprimer et cela a donné “Rhinoféroce21” !

Les élèves de l’ ”Option et Spécialité Arts” de Monsieur Frédéric Rico ont apporté  leur contribution avec des productions  magnifiques autour du thème du  rhinocéros  ( pochoirs , masques , installation , etc.) ainsi que ceux de “Cinéma -Audiovisuel ” de Messieurs Belbachir et Benssid.

Carte diem : Merci pour ce témoignage qui montre que les arts sont encore vivants et qu’ils nous permettent de continuer à espérer que les choses reprennent leur cours normalement ! 

Acad : C’est nous qui vous remercions pour votre intérêt .

La voix de ceux qui affirment  que l’art est essentiel à l’existence nous est précieuse ; c’est un rempart contre beaucoup de laideurs  humaines .

 Nous avons un souhait très cher :  que les musées , les salles de spectacles , les cinémas ouvrent à nouveau leurs portes !

 Une pensée particulière nous vient  aujourd’hui pour tous ces gens qui travaillent à divertir les autres pour que la vie soit un peu plus “ vivante”.

Courage à tous ,  vous devez continuer à exister !

Carte Diem : Merci aux membres de  l’ACAD et à  Madame Garnier, Professeure de lettres et de théâtre,  pour ce témoignage .

Avec la contribution de   :

Abdaym Reem/Adghoghi Aicha/Biedallah Soukaina ( Bravo à elle pour la superbe affiche de “Rhinoféroce21” ! ) / Bourichi Meryem/Cherkaoui Jaouad Salma/Dakkouni Ines/Drais Meryem/Ilie Aleksandra/ Jacob Maya/ Leila Brodard/Maalal Hamza/ Yesfi Wissal / Mme  Garnier / M. Zniber/ Merci à M.  Kamal Hachkar , réalisateur des “Echos du Mellah”, pour son soutien et sa générosité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *