PRENDRE LES CHOSES AU PREMIER DEGRÉ

0

Si la température baissait,

Moins de chaleur, moins de degrés

Si la Terre était

Plus loin que le soleil.

Si les montagnes arrêtaient  de bouger,

Les tremblements cesseraient

Si la lave s’abstenait de couler

Hawaï, Taiti ne brûleraient

Et les volcans seraient en retrait.

Si la guerre n’existait

La violence serait abandonnée

La paix gagnerait du territoire

On sortirait du noir.

Voyez-vous

Avec mes propositions

On pourrait vivre avec plaisir

Succomber au désir d’un meilleur monde

La Terre en a ASSEZ

Des mauvaises ondes.

Comme je disais,

Ces problèmes se résoudraient,

Mais tout cela

En prenant mon poème

Au premier degré.

Berdai Lamia

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire