The Office

Vous vous sentez un peu seul en ces temps de pandémie où il devient de plus en plus difficile de retrouver ses amis en soirées ou au lycée, alors que tout le monde porte un masque et se voit forcer de respecter des mesures de distanciation? Il est grand temps de vous réconforter, de quitter votre bureau et de procrastiner un petit peu (❌ ¡¡ ceci n’est pas une incitation à la procrastination!!❌  mais simplement un rappel: il est normal de ne pas être efficace et productif toute la journée. Les individus dotés d’un sérieux incommensurable, d’une détermination surhumaine et d’une force mentale rare ne suivront pas mes conseils). 

Je vous propose de vous lancer à la découverte d’un chef d’œuvre américain (ou de le continuer, pour les personnes de goût qui l’auraient déjà commencé): The Office. 

Pourquoi me lancerais-je aveuglément dans le visionnage d’une série inconnue au titre douteux, risquant ainsi de perdre plusieurs précieuses minutes de mon temps? Me diront les plus circonspects d’entre vous (avec raison, c’est une chose de procrastiner et de repousser à plus tard des montagnes de travail à faire pour prendre du bon temps en visionnant une excellente série, c’en est une autre de le faire pour un navet). 

Je rassurerai donc ces individus avisés: je ne suis pas venue l’esprit vide. Je compte évidemment argumenter ma position :

Je commencerai par les aspects pratiques, secondaires mais non négligeables. Je serais honnête avec vous: cette série est de celles qui donnent naissance à une addiction, un danger non seulement pour votre scolarité mais parfois même pour votre équilibre mental: elle comporte 9 saisons d’une vingtaine d’épisodes chacune et un contenu humoristique de grande qualité. Cependant, je vous rassure, les épisodes ne durent pas plus d’une vingtaine de minutes, format très pratique. En effet, un épisode peut constituer au choix une petite pause dans une longue journée fatigante ou alors une récompense de fin de journée avant d’aller se mettre au lit. La formule combo-d’épisodes est idéale pour les soirées de week-end. Par ailleurs, en plus de vous immerger dans la culture américaine et le train train quotidien des individus de ce pays si fascinant, cette série vous permettra d’améliorer votre niveau d’anglais.

Je ne vous cacherai pas que The Office est principalement humoristique. Pas de suspens à en avoir mal au ventre pendant des mois, pas d’anticipation ou de science-fiction à vous faire douter et angoisser seul le soir du sort qui nous attends si le monde n’est pas sauvé de sa décadence, pas de missions rocambolesques au cours desquelles la moitié des personnages (dont le plus beau, votre préféré depuis le début; et le plus gentil, qui dépourvu de charisme, est inutile à l’intrigue) perdent la vie. Non, rien de tout ça, mais plutôt une histoire tranquille de bureau, des aventures sans queues ni têtes, des personnages tantôt ridicules, comiques, insensibles, piteux, mais toujours attachants. Cette série est à voir en toute circonstances, avec ses amis dans une ambiance festive comme lors d’un coup blues un dimanche soir avec ses parents. Humour léger, noir, sarcasme, ironie, on y rit de tout et tout fait rire. Amateurs de romance, ne vous inquiétez pas! Il y a!

Finalement, en regardant cette série, vous accéderez à un florilège de références jusque-là hors de votre portée. Vous entrerez dans la communauté ultra-élitiste de Ceux-Qui-Ont-Vu. Vous n’aurez plus qu’à ressortir au milieu d’une discussion, parmi la foule, ces répliques phares pour retrouver vos semblables et partager votre passion. 

Allez-y, foncez! Et revenez me dire ce que vous en pensez. (Je répondrai évidemment à tout type de critiques constructives et je suis ouverte au débat mais je ne tolèrerais pas les avis négatifs)

Aïda Tijani

T°4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *