Prise de pouvoir en Birmanie : quel avenir pour le pays ?

Vous l’avez sûrement vu dans les médias, la Birmanie a été la cible d’un coup d’État le 1 février 2021. Tout d’abord intéressons-nous au mobile donné par les militaires.

Le motif du coup d’État est simple, les élections ayant eu lieu peu avant 1 février et qui ont eu pour gagnant le parti démocratique (ligue nationale pour la démocratie) dirigé par Aung San Suu Kyi seraient faussés et menacerait donc la liberté du pays. Le parti dirigé par les militaires a donc décidé de sauvegarder la démocratie en prenant le pouvoir par la force.

Malheureusement, il est clair que les élections étaient tout à fait honnêtes et le parti des militaires a simplement perdu. Cela veut-il dire que la situation a radicalement changé et que les militaires viennent à peine s’intéresser au pouvoir?

De ce côté là il faut savoir que même si les militaires viennent de prendre le pouvoir de façon officielle, ils le possédaient déjà et le gouvernement “démocratique” qui était en place était limité et surveillé. De plus les militaire se servaient dans la richesse de l’état et géraient de façon catastrophique l’économie du pays. Mais dans ce cas pourquoi maintenant la junte décide de prendre le pouvoir? 

La réponse cette fois-ci est simple: le chef actuel de l’armée ne sera plus en fonction dans un an. Une fois qu’il en sera démis il risque alors de faire face à de nombreux problèmes il devra notamment rendre des comptes sur plusieurs enquêtes face à de nombreuses institutions. Il essaye donc simplement de se mettre en sécurité avant qu’il ne soit trop tard pour lui. Que faut-il donc espérer ?

Heureusement pour la démocratie, la nouvelle génération est très attachée à la liberté, mais a aussi beaucoup d’exemples de pays dans la même région (Hong Kong, Thaïlande) qui eux aussi se battent pour la démocratie,  la résistance est donc très forte. Elle a même était sous-estimée par les militaires bien que tout peut encore arriver. Actuellement les contestations se poursuivent surtout dans les villes, mais il y a déjà eu plusieurs morts et des milliers de prisonniers. Durant les différents événements de ce type la junte militaire avait fini par gagner au prix de milliers de morts dans certains cas, mais cette fois-ci l’issue pourrait être différente.

Quentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *